ACCELERATING IMPLEMENTATION OF REGIONAL POLICIES ON CLEAN ENERGY IN WEST AFRICA (ACE-WA)

ACCELERATING IMPLEMENTATION OF REGIONAL POLICIES ON CLEAN ENERGY IN WEST AFRICA (ACE-WA)

Durée/Période: 3 MOIS : De JUIN à SEPTEMBRE 2016
Montant: 4 130 132,92 F CFA
Partenaires: Sustainable Energy (SE ; Danemark), INFORSE/INFORSE-Europe, ENDA Energy (Sénégal)

Contexte et objectifs

L'année 2015 a établi de nouveaux programmes pour l'avenir de la planète avec un accord international sur le climat conçu pour la réglementation des émissions de GES à des niveaux soutenables et l’adoption des Objectifs du Développement Durable (ODD). Cependant, sans le déploiement des mesures d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables, ces objectifs et la limitation de la température moyenne de la planète ne seront pas atteints. En Afrique de l'Ouest, la CEDEAO, composée de 15 pays, a développé des politiques régionales sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique avec des objectifs à atteindre d'ici 2030. Mais le processus de mise en œuvre de ces politiques ainsi que les contributions à l'initiative des Nations Unies sur l'énergie durable pour tous (SE4ALL) progressent très lentement. Il est donc nécessaire d'accélérer la mise en œuvre de ces politiques en mettant l'accent sur l'accès à l'énergie durable pour améliorer le développement de la région et ainsi par la même occasion atténuer les effets des changements climatiques et la réduction de la pauvreté. C'est la raison d'être de la conception et du lancement de ce programme « d'accélération de Politiques sur l'énergie propre en Afrique de l'Ouest ».

Les objectifs du projet sont les suivants:

Objectif de développement: Contribuer à renforcer la mise en œuvre des politiques et des Stratégies pour un climat favorable aux pauvres en matière d'accès durable à l'énergie en Afrique de l'Ouest.

Objectif d'intervention: A la fin du projet, l'agenda politique de la CEDEAO concernant la mise en œuvre de politiques climatiques et énergétiques favorables aux pauvres en faveur des pauvres s'est améliorée.

Les activités clés

Activité 1: Documentation des pratiques nationales

- Élaboration de TdR pour les études nationales
- Organiser et participer à l'atelier de lancement / première réunion de projet
- Conduite d'une étude nationale / d'une situation de référence (dans les 7 pays)
- Organiser et participer à un atelier sur le partage des résultats nationaux / deuxième réunion de projet
- Soutien aux partenaires pour la réalisation d'études nationales
- Compilation d'un rapport regroupant les 7 études nationales

Activité 2: Renforcement des capacités nationales, plaidoyer et participation


- Formation de coalitions nationales d'OSC et d'acteurs
- Organiser des ateliers nationaux de renforcement des capacités
- Développement d'une stratégie nationale de plaidoyer
- Mise en œuvre de la stratégie nationale de plaidoyer
- Appui au MFC et au CEAS dans le renforcement des capacités et le plaidoyer

Activité 3: Coopération régionale et plaidoyer

- Développement d'une stratégie de plaidoyer régionale basée sur les études nationales
- Mise en œuvre d'une stratégie régionale de plaidoyer
- Communication et diffusion entre les partenaires du projet et d'autres OSC dans tous les pays de la CEDEAO via INFORSE
- Organiser et participer à la réunion de clôture troisième réunion de projet

Résultats escomptés/obtenus

Entre autres effets, le projet devrait:

- créer une prise de conscience et une appropriation accrue, principalement dans les trois principaux pays. Ce sera une contribution importante à la mise en œuvre de la politique climatique régionale pour un développement durable efficace. Même si les problèmes abordés dans ce projet sont vastes et complexes, l'impact potentiel à long terme ne doit pas être sous-estimé.
- des relations significatives entre les acteurs seront construites; de nouvelles alliances entre acteurs régionaux seront construites.
- Dans les trois principaux pays - Sénégal, Mali et Burkina Faso - la société civile nationale verra ses capacités renforcées pour défendre les objectifs d’ER et d'EE profitant aux défavorisés;
- Dans les quatre pays avec des partenaires associés, des OSC capables ont été sélectionnées pour fournir des analyses et participer à trois ateliers régionaux. Ces OSC sont toutes des membres actifs du réseau INFORSE et d'autres réseaux nationaux et régionaux et ils diffuseront les informations et connaissances par ces canaux.
- On s'attend à ce que la propriété augmente dans les trois principaux pays comparativement aux quatre pays partenaires associés, mais dans les limites de temps et de budget de ce projet, cette répartition des rôles a été jugée la plus efficace et la plus durable.
- Les acteurs de la société civile des 8 pays de la CEDEAO restants connaîtront les résultats du projet grâce à la diffusion des résultats et des enseignements sur des réseaux et des plateformes régionaux.
- INFORSE WA sera renforcée et aura de meilleures chances de continuer à faire un plaidoyer basé sur la société civile. Cela se fera au travers d'une meilleure reconnaissance tant au sein de la société que parmi les décideurs, et des structures de réseau mieux établies.