Mots du Directeur Executif

Mots du Directeur Executif

Depuis 2010, le champ d’actions de l’ONG JVE-Bénin associe développement, climat et énergie. Ainsi, nos axes stratégiques de travail reposent sur :
  • Une vision «Bottom Up» au service du développement durable visant à répondre aux besoins de l’ensemble de la population actuelle et future en services énergétiques...
  • Une analyse multidimensionnelle à la fois de la résilience des systèmes de productions alimentaires (sécurité alimentaire) et énergétiques face aux changements climatiques et de l’impact de ces systèmes sur le développement.
  • Une approche participative intersectorielle et Multi-acteurs.
  • Les actions mises en œuvre par notre organisation en 2015 pour développer ces questions de climat-énergie, ont essentiellement tourné autour de deux (2) projets et trois (3) campagnes de mobilisations publiques.

Malgré ses importantes ressources et son énorme potentiel en énergies renouvelables, l’Afrique continue de souffrir d’une insécurité énergétique très élevée surtout en Afrique sub-saharienne. Cette pauvreté énergétique est criarde avec moins de 30% de la population ayant accès à l’électricité.

C’est dans ce contexte et dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques que l’ONG JVE-Bénin a initié le projet Clean Energy for Africa (2012 – 2016) avec l’appui de NNV, qui vise à promouvoir la lumière de haute qualité qui utilise l'énergie renouvelable, durable et à des prix abordables pour les personnes vivant dans les zones rurales.

Outre l’implication dans la gestion de la question énergétique, JVE-Bénin s’est illustré par ses actions pour la gestion plus responsable des écosystèmes par des options pérennes d’adaptation. Il s’agit d’un défi majeur pour les communautés des zones humides du bassin du Mono. Dans ces zones, l’écosystème continue de subir de multiples agressions liées à la production et la transformation des produits halieutiques, la cuisson domestique, les pratiques non durables dans l’agriculture, la pêche etc. Bien que génératrices de revenus, ces activités augmentent la vulnérabilité du fleuve aux phénomènes de l’érosion et aux changements climatiques. C’est donc dans une perspective de renforcement de la résilience des communautés du Mono que l’ONG JVE-Bénin, grâce aux financements du PMF-FEM / PNUD Bénin et l’UICN-NL a initié le Projet de Valorisation et de Gestion de la diversité biologique du bassin du fleuve Mono par l’application de l’Approche Négociée (2013 - 2015).

Pour rendre plus efficace son action, JVE-Bénin a mis en place une stratégie d’adaptation permettant de prendre en charge simultanément la question de la sauvegarde des écosystèmes et celle de la promotion des activités génératrices de revenu liées aux services écosystémiques. L’idée, c’est d’améliorer les moyens de subsistance des populations les plus pauvres, ainsi que de créer une économie inclusive, par le biais de la gestion durable des écosystèmes.

Toute ces actions de protection de notre cadre de vie nécessite la mobilisation de ressources tant au niveau de nos organisations (niveau micro) qu’au niveau de l’Etat (niveau Macro). Ces ressources mobilisées au niveau macro méritent d’être tout aussi suivies dans un contexte de veille citoyenne. C’est dans cette logique que nous avions bénéficié d’un appui de l’organisation Allemande Germanwatch de 2014-2016 afin de suivre l’évolution du projet du Bénin, soumis au Fond d’ Adaptation.

Ainsi donc 2016 a été une année passionnante. Nous avons été très heureux de collaboré avec tous nos partenaires. L’année 2017 marque donc la fin de plusieurs de nos contrats de financement avec nos différents partenaires. La durabilité de nos actions oblige nous sommes dans l’obligation de mobiliser des ressources. Plusieurs pistes seront donc exploitées. 2017 est donc placé sous la coupe du renouveau et de l’innovation.