PEJPD

Promotion de l'auto Emploi des Jeunes pour une meilleure Participation au Développement de la commune de Cotonou (PEJPD)   Financement : Fonds pour la jeunesse de ONU-HABITAT. Durée d’exécution: Janvier-Décembre 2012 Institution d’exécution : Jeunes Volontaires pour l’Environnement-Bénin       Introduction La majorité des jeunes de 21 à 35 ans demeurent au chômage et sont enclins à la délinquance bien qu'ayant pour la grande majorité une formation académique ou professionnelle. Les structures décentralisées de l'Etat que sont les communes comme Cotonou, n'offrent que peu d'espace d'expression à cette couche sociale et active. Il s’était donc agit pour nous dans ce projet de former les jeunes à l'auto emploi dans une première phase, d’appuyer et de coacher les meilleures idées génératrices de revenu dans l'élaboration de plans d'affaires viables et pour leur installation à travers le financement de 18 micros entreprises au profit des jeunes. Dans la seconde phase du projet, JVE-Bénin a organisé les jeunes des arrondissements ciblés dans un cadre de concertation afin de leur donner des outils pour une participation plus active à la gestion de la commune. Pour une durée de 09 mois, le projet PEJPD a apporté à environs 500 jeunes, des compétences en auto-emploi à travers la sensibilisation, la formation et l'accompagnement pour une auto prise en charge d'une part, et la participation active au développement de la ville de Cotonou d'autres parts.   Activités réalisées:
  • Différentes formations en développement personnel, en technique de rédaction de plan d’affaires et en techniques de conduite et de gestion de petites entreprises,
  • Accompagnement technique et financier de 18 groupements de jeunes ayant proposés les meilleurs plans d’affaires d'un montant 1000 US$ par groupement
  • Installation / renforcement des unités de production
  • Plaidoyer envers les autorités locales
  • Suivi et appui conseils
  Résultats :
  • Les capacités techniques et organisationnelles de plus 500 jeunes sont renforcées,
  • Plus 3 millions ont été débloqués pour financer les unités de productions des jeunes,
  • Un cadre de concertation entre jeunes et autorités locales est mis en place.